Site
Cigan Tribe
de race American Staffordshire Terrier
Chiots et Mordillements

 Les mordillements des chiots


Si vous avez déjà croisé un chiot, vous avez probablement connu le problème des mordillements. Qu’il soit en train de jouer avec vous, qu’il s’« attaque » à un objet ou qu’il attrape votre manche, vore bas de pantalon ou vos orteils,  cette attitude peut être déroutante, douloureuse et agaçante.

Pourquoi les chiots mordillent ?

Tout comme un jeune enfant, le chiot découvre son environnement en "goûtant" ce qui l'entoure. Tout objet rencontré sera donc pris en gueule puis mordillé.  Tout chiot mordille donc lorsqu'il est petit mais il doit être capable de s'interrompre à la première manifestation de déplaisir, de douleur ou de menace de son compagnon de jeu.


Le fait qu'un chien soit capable de contrôler sa mâchoire s'appelle "l'inhibition de la morsure". C'est un des nombreux autocontrôles qu'un chiot doit apprendre au cours de sa croissance pour être un adulte équilibré, capable de s’intégrer au mieux dans un groupe.
Cette morsure inhibée est le résultat d'un apprentissage très précoce, effectué par la mère, la fratrie et les congénères avec lesquels les chiots sont en interaction au cours du deuxième mois de vie. 
Lorsqu'ils tètent leur mère un peu violemment, ou évoluent brutalement entre eux, les chiots peuvent faire mal. Cette douleur suscite des réactions (cris/grognements), de la part de la mère si c'est elle qui est "mordue", ou des congénères brutalisés, même involontairement. La mère va alors réagir pour apprendre aux petits à doser la morsure, à contrôler la force de leurs mâchoires.


Comment cet apprentissage peut se transformer en problème ?

Il arrive qu'une portée comprenne beaucoup de petits, ou encore qu'ils soient séparés trop tôt de leur mère et de leur fratrie. L’inhibition de la morsure n’est donc pas acquise et c'est à la nouvelle famille d’apprendre au nouveau venu ce contrôle indispensable.

Comment faire ?

Si votre chiot ne contrôle pas son excitation et vous mordille en jouant, stoppez le jeu immédiatement. Le chiot comprendra rapidement que lorsqu'il adopte cette attitude, il n'y a plus d'interactions avec son maître, alors que c'était jusque là très agréable. Vous pouvez aussi mettre vos mains hors de la portée de la mâchoire de l'animal, lui tourner le dos, en ayant pris la précaution d'exprimer votre mécontentement d'un "NON" sans équivoque. Il s'agit de faire comprendre au chien, sans violence, qu'il ne peut retirer aucun intérêt à mordiller. Félicitez votre chiot lorsqu'il attrappe un jouet plutôt que vos mains .Oubliez le conseil agressif et inutile de le prendre par la peau du cou et de le secouer : votre chiot apprendrait simplement que vous êtes extrêmement violent et indigne de sa confiance.

Pensez à surveiller vos enfants, car un chiot qui ne contrôle pas ses dents peut faire des dégâts sur une peau enfantine. Il faut donc canaliser l'excitation du chiot, mais aussi celle des enfants qui ne font parfois que renforcer la hargne, l'excitation de l’animal, et donc, ses mordillements.
Si vous ne vous en sortez pas, faites appel à un professionnel, qui vous accompagnera pour régler ce problème dans les meilleures conditions, pour vous, et pour votre chien.

 


Tiré d'un article de Laurence Bruder Sergent
Comportementaliste

 



Livre d'or Contact Lien Signaler un abus
Particulier : Cigan Tribe
Les textes et les images sont la propriété exclusive de ce site - Reproduction interdite
En savoir plus sur la race "American Staffordshire Terrier" avec chiens-de-france.com | Logiciel d'Elevage | Chiots de France